Les coulisses de l'entrepreneuriat social: le parcours de MORIVERT

Morivert

« Avoir une idée ne suffit pas, il faut avoir un plan », Mujahid Emambokus

MORIVERT a été fondée par Mujahid Emambokus, un éco-entrepreneur dynamique et créatif dont la mission est de redonner à la nature tout en créant de l’emploi. À Maurice, il y a de grandes quantités de papiers usagés qui sont soit brûlés, soit réexportés. C’est là où MORIVERT intervient, en récupérant et recyclant les déchets de papier pour créer des crayons qui peuvent être plantés. L’objectif ? Comme Mujahid aime le dire : « au lieu de couper un arbre pour faire un crayon, après avoir utilisé un crayon, nous plantons. »

Née d’un rêve de construire un avenir plus vert, MORIVERT fait partie des entreprises sociales sélectionnées pour participer au programme d’accélération d’impact de Trampoline en janvier 2022. Cette entreprise sociale innovante a développé des crayons écologiques fabriqués à partir de déchets recyclés collectés auprès d’entreprises, qui ont la particularité de ne pas contenir de bois mais des graines à l’intérieur d’une capsule biodégradable. Une fois utilisés, ils peuvent être plantés et revenir à la vie en tant qu’arbre, plante ou fleur. Mais la marque, qui était encore au stade de bourgeon, a beaucoup grandi, et après plusieurs mois de participation au programme, se retrouve prête à passer au niveau supérieur avec une production améliorée et automatisée. Découvrez tout sur cette croissance inspirante avec le fondateur, Mujahid.

MORIVERT a connu de grands changements, à commencer par sa production et son emballage. Votre parcours correspond-il à ce que vous attendiez jusqu’à présent ?

J’ai créé MORIVERT avec une idée, mais pas vraiment avec un plan. Je me suis concentré uniquement sur la façon de produire mes crayons, car je pensais que ce serait comme escalader l’Everest. En fait, ce n’était qu’une colline. J’ai réalisé que la fabrication du produit n’était que le début. La plus grande montagne à gravir était de savoir comment créer une entreprise viable et de vendre. Vous pouvez avoir le produit ou le service le plus incroyable au monde, mais si vous ne savez pas comment le commercialiser, c’est un gros problème. Les clients ne vont pas interrompre leur quotidien parce qu’une nouvelle entreprise a fait son apparition sur le marché. La question était, comment attirer leur attention et les amener à acheter mon produit ? Je ne savais pas vraiment par où commencer, et c’est alors que j’ai décidé de participer au programme d’accélération d’impact de Trampoline. 

Comment le programme d’Accélération d’impact vous a-t-il aidé ?



Ça a vraiment changé toutes les règles du jeu . J’ai compris que, pour réussir, une entreprise doit être centrée sur le client. Lorsque j’ai commencé à comprendre qui était mon client idéal, j’ai pu modifier mon plan d’action, y compris ma stratégie marketing, mes prix, ainsi que l’identité de ma marque. Je n’avais pas d’emballage quand j’ai commencé. Maintenant je travaille sur des packagings différents pour chaque catégorie de crayons que je propose.

Vous travaillez en étroite collaboration avec des mentors et des conseillers pendant le programme. Comment vous aident-ils dans votre parcours ?

Ils m’ont été d’un grand soutien depuis le premier jour. J’ai appris comment améliorer ma production, à pitcher, à faire des prévisions financières et un plan marketing, qui est mon client et comment sécuriser une vente. Quand j’ai commencé, j’avais un super produit, mais je n’avais pas pensé à tous ces différents aspects qui sont cruciaux pour qu’une entreprise soit viable. 

Je pensais que mes crayons étaient en concurrence avec les crayons en bois que l’on trouve un peu partout sur le marché, mais c’était une erreur. Même si l’idée de cibler un marché de niche ne m’est pas venue au départ, Trampoline m’a aidé à réaliser qu’en fait, il était vital d’aller plus en profondeur pour trouver ces personnes spécifiques qui seront convaincues que mon produit est spécial, unique, et avec une histoire derrière. La particularité, c’est que mes crayons sont fabriqués à partir de papier recyclé, et ont été créés pour avoir une seconde vie. Ils peuvent être plantés après utilisation et deviendront une belle plante ou fleur. Ceci est exceptionnel et n’a rien à voir avec les crayons de bois traditionnels que nous connaissons. Par conséquent, ils ne devraient pas être commercialisés de la même manière.

Qu’avez-vous gagné jusqu’à présent ?

En toute honnêteté, l’expérience que j’ai acquise au cours des derniers mois a permis de rendre MORIVERT beaucoup plus professionnelle. Grâce à la formation que j’ai suivie et avec l’aide de mes mentors, j’ai découvert que, dans mon cas, la clé est de trouver un marché très spécifique qui s’enthousiasme pour mon produit car j’essaie de résoudre le problème du gaspillage de papier et encourager la plantation d’arbres, de plantes et de fleurs.

Ce processus ne s’arrête pas là. Maintenant que nous avons trouvé mon marché, je dois continuer à évaluer et à peaufiner au fur et à mesure, avec l’aide de mes mentors, pour m’assurer que je suis sur la bonne voie.

Que diriez-vous aux jeunes entrepreneurs sociaux qui souhaitent eux aussi lancer leur entreprise ?

 

L’entrepreneuriat, et plus encore l’entrepreneuriat social, est extrêmement difficile à Maurice. Je ne pense pas que vous vous réveilliez un jour avec une entreprise florissante. Ce n’est pas une question de chance mais de persévérance. Il faut dédier toute son énergie et y croire de toutes ses forces. C’est un processus continu que vous apprendrez à apprécier. J’ai eu la chance d’avoir le soutien de ma femme, de mes parents, et de mes amis fantastiques et maintenant de Trampoline. Je n’aurais pas réussi tout seul. Donc, mon conseil serait de chercher tout le soutien que vous pourrez trouver et de vous donner à fond. Si vous croyez vraiment en votre idée, il est essentiel de bien planifier. Ne perdez jamais espoir, car lorsque vous commencez à voir la lumière au bout du tunnel, le sentiment de satisfaction vaut tous les sacrifices et les longues heures de travail. Je suis très reconnaissant de mon parcours et j’ai hâte de présenter mes produits améliorés à Maurice !




Catégories

Entreprises sociales – les success stories à travers le monde

Entreprises sociales – les success stories à travers le monde Vous êtes-vous déjà demandé à

Participez à notre événement networking : « Entrepreneurship: unveil a journey

Échec… rebond… résilience : découvrez le parcours de l’entrepreneur Chez Trampoline, nous pensons qu’apprendre d’autres

L’importance cruciale des accélérateurs d’impact

L’importance cruciale des accélérateurs d’impact Vous avez un beau projet qui peut apporter un changement

En savoir sur trampoline

Les coulisses de l’entrepreneuriat social: le parcours d’EVERBLOOM

Les coulisses de l’entrepreneuriat social: le parcours d’EVERBLOOM

Les coulisses de l’entrepreneuriat social: le parcours d’EVERBLOOM “Accepter un changement à 360 degrés”, Vishesh Gangaram

L’importance cruciale des accélérateurs d’impact

L’importance cruciale des accélérateurs d’impact

L’importance cruciale des accélérateurs d’impact Vous avez un beau projet qui peut apporter un changement positif

Interview intégrale, version non censurée Sidharta Runganaikaloo Gannoo – Sustainable Idea Development Store (SIDS)

Interview intégrale, version non censurée Sidharta Runganaikaloo Gannoo – Sustainable Idea

Interview intégrale, version non censurée Sidharta Runganaikaloo Gannoo Mon parcours en tant qu’entrepreneure sociale : de

1 2 3 4 5